Guide à l’intention des parents

Facteurs essentiels à la qualité d'un service de garde

Des études ont révélé que les facteurs essentiels à la qualité d'un service de garde sont la réglementation, la formation en matière d'éducation à la petite enfance, les salaires et conditions de travail, le nombre d'éducatrices et éducateurs par groupe d'enfants, la taille des groupes, les aspects éducatifs et l'instance responsable du service.

Réglementation

Le respect de la réglementation constitue un élément important de la qualité d'un service de garde. Toutefois, dans chaque province et territoire, il s'agit d'une exigence minimale. Un service de garde de qualité présente les caractéristiques suivantes :

  • Possède ses propres politiques et procédures pour définir les facteurs essentiels de qualité. Par exemple, il adopte une philosophie ou une démarche pédagogique claire et un programme éducatif bien défini. 
  • Surpasse les normes minimales. Par exemple, il peut revoir à la hausse les effectifs, embaucher du personnel dont la formation en matière d'éducation à la petite enfance est supérieure à la formation minimale exigée, offrir des possibilités de perfectionnement, assurer un salaire intéressant et de bons avantages sociaux et servir une nourriture hautement nutritive.
  • Ajoute à son programme éducatif des éléments non obligatoires. Par exemple, il peut encourager l'engagement communautaire, accueillir des enfants ayant des besoins spéciaux, utiliser des jouets et du matériel propres à différentes cultures, consacrer beaucoup de temps à l'exploration de l'environnement extérieur par le jeu ou encore offrir un programme musical ou d'activités artistiques adapté à chaque groupe d'âge.

Bien qu'elle ne soit pas un gage de qualité, la réglementation influe tout de même sur la qualité des services de garde. Elle prévoit, au minimum, une supervision publique et le respect de certaines exigences.

De façon générale, les recherches menées aux États-Unis indiquent que plus les exigences sont serrées, plus la qualité est grande. L'inverse est aussi vrai. Pareille conclusion est logique. Par exemple, si une province exige que les deux tiers du personnel des garderies soient titulaires d'un diplôme d'études collégiales en éducation à la petite enfance, cette province comptera sans aucun doute un nombre accru d'éducatrices et éducateurs détenant un tel diplôme qu'une province qui n'exige la présence que d'un seul éducateur ou d'une seule éducatrice titulaire du diplôme en question.

La réglementation ne garantit pas nécessairement la présence de tous les éléments fondamentaux régissant la santé et la sécurité (par exemple : la supervision, l'hygiène, la qualité de la nourriture et la manipulation des aliments). Comme l'a prouvé la recherche, d'autres caractéristiques font partie des éléments fondamentaux régissant la santé et la sécurité dont, entre autres, la formation du personnel en matière d'éducation à la petite enfance, le nombre d'éducatrices et éducateurs par groupe d'enfants et l'instance responsable du service de garde. 

Formation en matière d'éducation à la petite enfance

La formation du personnel en matière d'éducation à la petite enfance est l'un des facteurs de qualité les plus importants. La recherche indique qu'il existe une forte corrélation entre la qualité des services de garde et la formation postsecondaire (collégiale ou universitaire) du personnel dans le domaine de l'éducation à la petite enfance.

La formation est à ce point importante que l'UNICEF a établi une norme minimale selon laquelle la presque totalité (au moins 80 %) des personnes qui travaillent régulièrement avec de jeunes enfants, y compris les responsables de garde en milieu familial, devraient à tout le moins avoir suivi la formation initiale en matière d'éducation à la petite enfance avant de fournir des services de garde. 

Salaires et conditions de travail

Il est évident qu'un salaire intéressant et de bonnes conditions de travail permettent d'attirer et de retenir un personnel bien formé, de maintenir un bon moral et de réduire le taux de roulement, tous des facteurs qui sont au cœur même des services de garde de qualité. Au moins une étude indique que le salaire versé aux éducatrices et éducateurs à la petite enfance constitue le meilleur indicateur de qualité des services de garde.

Nombre d'éducatrices et éducateurs par groupe d'enfants et taille des groupes

boy with horn

Des groupes de petite taille et un nombre élevé d'éducatrices et éducateurs par groupe d'enfants (ratio) contribuent aussi à la qualité accrue des services de garde. Le groupe d'âge des enfants permet de déterminer la taille du groupe et le ratio jugés « adéquats ». 

Au Canada, chaque province et territoire précise, dans sa réglementation, les ratios qui, selon la recherche, sont habituellement jugés adéquats. Toutefois, certaines provinces et territoires ne réglementent pas la taille des groupes, ce qui, pourtant, a une influence sur la qualité des services de garde.

En outre, il est prouvé que les ratios et la formation sont interreliés, c'est-à-dire qu'une équipe nombreuse, mais sans formation postsecondaire en matière d'éducation à la petite enfance, ne peut pas remplacer une équipe composée d'éducatrices et d'éducateurs à la petite enfance bien formés.

Aspects éducatifs

Un service de garde de qualité suit une démarche pédagogique solidement ancrée et utilise un programme bien structuré. Il faut donc tenter de trouver un service de garde présentant les caractéristiques suivantes :

  • Philosophie pédagogique clairement définie;
  • Brève description des moyens mis en œuvre pour permettre aux enfants d'atteindre les différents objectifs d'apprentissage.

Dans un service de garde de qualité, le personnel dispose des connaissances nécessaires pour monter un programme adapté à une situation particulière tout en respectant le cadre défini par la philosophie, les objectifs et la démarche. Règle générale, un programme éducatif « clé en main » n'offre pas une telle souplesse.

Instance responsable

L'instance responsable du service de garde peut se révéler un important indicateur de qualité. Selon la recherche, à financement public égal, il y a de fortes chances pour qu'un service de garde public à but non lucratif soit de meilleure qualité qu'un service de garde exploité par une entreprise privée.

Il ne faut toutefois pas en conclure que tous les services de garde à but non lucratif sont de qualité, et que tous ceux qui sont exploités par une entreprise privée sont de piètre qualité. Cependant, la recherche fait clairement ressortir le lien entre la nature de l'instance responsable du service de garde et des facteurs tels que les salaires, les conditions de travail, la formation, le roulement du personnel, le moral du personnel, le nombre d'éducatrices et éducateurs par groupe d'enfants et la taille des groupes. La nature de l'instance responsable du service de garde joue donc un rôle crucial quant à l'évaluation de la qualité de ce dernier.